Les accords commerciaux ne peuvent continuer à avoir des répercussions négatives sur le secteur laitier

Ottawa, ON – L’Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC) se joint aujourd’hui aux producteurs laitiers pour exhorter le gouvernement canadien à s’assurer que toute entente finale relative à l’ALÉNA n’ait pas d’incidence négative sur le secteur et les consommateurs canadiens.

« Nous restons fermement convaincus que tout résultat d’un accord final dans le cadre de l’ALÉNA doit contribuer à la croissance économique tant des producteurs que des transformateurs laitiers », a déclaré Mathieu Frigon, président et chef de la direction de l’ATLC. « Le secteur laitier, les Canadiens qui travaillent fort qu’il emploie et les milliards de dollars d’investissements réalisés par ses producteurs et ses transformateurs valent la peine qu’on les défende. »  

On estime que les transformateurs laitiers ont investi plus de 7,5 milliards $ en immobilisations et en recherche et développement pour renforcer et développer le marché laitier canadien au cours de la dernière décennie. La grande majorité de ces investissements se sont produits dans le courant des quatre dernières années.

Les engagements relatifs à l’accès au marché pris par le gouvernement canadien dans le cadre d’accords de libre-échange antérieurs, notamment l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif (PTPGP) et l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG), réduiront la production et affecteront grandement la capacité de l’industrie de la transformation laitière à obtenir des rendements sur ses investissements passés. En fait, les accords commerciaux avec l’Europe et les pays transpacifiques se traduiront par une perte de retour sur l’investissement de l’ordre de 1,5 milliard $ pour les transformateurs laitiers au cours de leur mise en œuvre.

Il est impératif que le gouvernement canadien ne permette pas à l’ALÉNA de contribuer davantage aux pertes des transformateurs laitiers et des producteurs laitiers.

-30-

À propos de l’industrie de la transformation laitière

L’industrie de la transformation laitière est la deuxième industrie de transformation des aliments au Canada. Elle emploie directement 24 500 Canadiennes et Canadiens, avec une masse salariale globale atteignant plus de 1,2 milliard $ par année. La transformation laitière a une présence importante dans toutes les provinces du Canada, avec 207 circonscriptions fédérales comptant au moins une usine de transformation laitière.

À propos de l’Association des transformateurs laitiers du Canada

L’Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC) est l’association nationale de l’industrie canadienne représentant les intérêts de l’industrie canadienne de transformation laitière en matière de politique publique et de réglementation. Les membres de l’ATLC représentent certaines des marques les plus reconnues au Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements :

Ciana Van Dusen

Association des transformateurs laitiers du Canada

cvandusen@dpac-atlc.ca

(613) 232-7242, poste 102