Ottawa, Ont. — Les transformateurs laitiers du Canada se réjouissent de la décision du gouvernement du Canada d’attribuer une part importante des licences d’importation de produits laitiers en vertu de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) aux transformateurs laitiers canadiens.

« Même si nous aurions préféré que la décision ait un caractère permanent, nous reconnaissons néanmoins qu’il s’agit d’un pas important dans la bonne direction », a déclaré Mathieu Frigon, président et chef de la direction de l’Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC). « Cette décision ouvre la voie à un réexamen de la décision de l’Accord économique et commercial global (AECG) l’année prochaine, ainsi qu’à un renouvellement de l’attribution au titre du PTPGP et à une éventuelle décision concernant l’Accord États-Unis–Mexique-Canada (AEUMC). »

Dans le cadre du PTPGP, le Canada a accepté un accès de 3,25 % au marché des produits laitiers aux partenaires commerciaux transpacifiques. Cela s’ajoute à l’accès au marché convenu dans le cadre de l’AECG, où le gouvernement a octroyé plus de la moitié des licences d’importation de produits laitiers à des parties prenantes non liées au secteur laitier. Les données disponibles montrent que cette décision n’a pas amené le Canada à respecter ses engagements en matière d’importation, mais s’est traduite par un déplacement des produits canadiens sur les tablettes des détaillants.

« Le PTPGP, à l’instar de l’AECG et de l’AEUMC, ne profitera pas au secteur laitier canadien, alors le mieux que nous pouvons espérer est d’atténuer les impacts négatifs », a déclaré M. Frigon. « Les transformateurs laitiers sont déterminés à faire en sorte que les engagements commerciaux du Canada portent leurs fruits pour tous : transformateurs laitiers, producteurs laitiers et consommateurs canadiens. »

Les producteurs laitiers canadiens ont également exprimé leur optimisme après l’annonce. «L’attribution des contingents tarifaires doit tenir compte de l’impact négatif subit par le secteur laitier au terme d’accords commerciaux. Si l’annonce du gouvernement montre une avancée en relation à l’approche qui a suivi l’accord avec l’Union Européenne, la mesure demeure comment l’ensemble des acteurs bénéficient d’un appui pour mitiger ces impacts », a indiqué Pierre Lampron, président des Producteurs laitiers du Canada.

L’ATLC a clairement indiqué que l’attribution de licences d’importation de produits laitiers aux transformateurs laitiers est un élément essentiel pour atténuer les impacts négatifs que tout accord commercial signé par le Canada aura sur notre secteur. En tant que membre des Groupes de travail pour l’industrie laitière annoncés récemment, l’ATLC veillera à ce que les discussions sur les mesures d’atténuation examinent tous les autres éléments permettant d’atténuer les impacts du PTPGP et de l’AEUMC, et soutiennent le succès à long terme des transformateurs laitiers de toutes tailles.

-30-

À propos de l’Association des transformateurs laitiers du Canada

L’Association des transformateurs laitiers du Canada (ATLC) est l’association nationale de l’industrie canadienne représentant les intérêts de l’industrie canadienne de transformation laitière en matière de politique publique et de réglementation. Les membres de l’ATLC représentent certaines des marques les plus reconnues au Canada.

Pour de plus amples renseignements :

Ciana Van Dusen

Association des transformateurs laitiers du Canada

cvandusen@dpac-atlc.ca

(613) 232-7242, poste 102