Le Canada a donné à ses partenaires commerciaux un accès considérable à son marché laitier national par le biais d’accords, comme l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’UE, l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) et l’Accord Canada–États-Unis-Mexique (ACEUM).

À eux seuls, chacun de ces accords constitue une menace importante pour le marché des produits ­­­laitiers canadien. Ensemble, les trois accords ont le potentiel de déstabiliser le marché et de freiner la croissance. On estime que l’impact combiné de l’AECG, du PTPGP et de l’ACEUM se traduira par une perte annuelle de 300 millions de dollars pour le secteur. Pour mettre cette perte en perspective, cela équivaut à 15 à 20 fromagers de taille moyenne qui font faillite au Canada chaque année.

Les Canadiens apprécient les produits fabriqués près de chez eux. Une industrie de transformation laitière nationale forte soutient plus de 24 500 Canadiens et leurs familles, ainsi que le travail de plus de 10 000 fermes laitières. Le renforcement de l’industrie a été l’un des objectifs des transformateurs laitiers qui ont investi plus de 7,5 milliards de dollars dans leurs opérations au cours de la dernière décennie. L’accès que le gouvernement canadien a fourni en vertu de l’AECG, du PTPGP et de l’ACEUM menace l’industrie laitière canadienne.

Le gouvernement a annoncé 292,5 millions de dollars pour soutenir les transformateurs laitiers du Canada touchés par l’AECG et le PTPGP dans le dernier budget fédéral. Le financement du Fonds d’investissement dans la transformation sera étalé sur sept ans afin de soutenir les investissements privés dans les usines de transformation. Il s’agit d’un très bon premier pas vers la réalisation de l’engagement du gouvernement en faveur d’une indemnisation complète et équitable pour les transformateurs. 

L’annonce du budget 2021 n’incluait pas une indemnisation pour l’ACEUM. Nous continuerons nos efforts pour assurer que le gouvernement tienne ses engagements d’indemnisation et qu’il prenne toutes les mesures nécessaires pour soutenir les transformateurs laitiers. Cela consiste notamment à allouer la majorité des permis d’importation liés aux récents accords commerciaux, aussi connus sous le nom de contingents tarifaires (CT), aux transformateurs de produits laitiers.

Il s’agit d’une occasion d’aider les industries à innover et à s’adapter aux nouvelles réalités des marchés créées par les accords commerciaux, et de s’assurer que les produits canadiens que les consommateurs veulent continueront d’être fabriqués ici, chez nous.

Rapports et mémoires

Notes d’allocution : présentation de l’ATLC au Comité permanent du Sénat sur l’agriculture et les forêts (26 février 2019)

AEUMC et le droit de regard – Une lettre adressée au Premier ministre Justin Trudeau (novembre 2018)

Notes d’allocution : présentation de l’ATLC au Comité permanent du Sénat sur l’agriculture et les forêts (octobre 2018)

L’ALÉNA et des concessions sur les produits laitiers – Une lettre adressée au Premier ministre Justin Trudeau (juin 2018)

Recommandations pour améliorer la salubrité des aliments et la santé et produire une plus grande quantité d’aliments de qualité supérieure. – Mémoire au Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Chambre des communes en marge (octobre 2017).

Recommandations sur les mesures politiques visant à promouvoir l’innovation dans le secteur de la transformation laitière – Mémoire au Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie (octobre 2016).

L’industrie de la transformation laitière en chiffres :

  • 670 millions $ de pertes de rendement sur les investissements résultant de l’AECG
  • 730 millions $ de pertes de rendement sur les investissements résultant du PTPGP
  • Des centaines de millions de plus sont attendus en perte de rendement sur les investissements résultant de l’ACEUM
  • 7,5 milliards $ d’investissements réalisés depuis 2008
  • 16 milliards $ comme contribution annuelle au PIB canadien
  • 10 000 fermes laitières canadiennes soutenues par les transformateurs laitiers
  • 24 500 Canadiennes et Canadiens employés par les transformateurs laitiers
  • Masse salariale annuelle totale de 1,2 milliard $