Dans le cadre de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), le Canada a accepté d’offrir à 10 pays de la région transpacifique un accès supplémentaire de 3,25 % à son marché laitier national. Cet accès englobe un large éventail de catégories de produits laitiers, du lait de consommation au fromage et au yogourt.

Quel sera l’impact sur les transformateurs laitiers?

L’ATLC estime que, au cours de la mise en œuvre de l’accord, l’accès au marché au titre du PTPGP entraînera des pertes de plus de 700 millions $ pour les transformateurs laitiers du Canada. Selon les propres estimations d’Affaires mondiales Canada, les importations de produits laitiers associées au PTPGP augmenteront de 13 %, tandis que les exportations n’augmenteront que de 0,5 %. Cette analyse du gouvernement fédéral confirme que le PTPGP ne profitera pas au secteur laitier canadien.

Les transformateurs laitiers ont investi plus de 7,5 milliards $ en capital et en recherche et développement pour renforcer et développer le marché laitier national du Canada au cours de la dernière décennie. Toutefois, ces deux dernières années seulement, l’accès que le Canada a accordé à ses partenaires commerciaux par le biais du PTPGP, de l’AECG et, à présent, de l’Accord États-Unis–Mexique-Canada (ACEUM – anciennement l’ALENA) représente une perte combinée de plus de 2 milliards $ pour les transformateurs laitiers. Ces pertes ne reflètent pas les concessions supplémentaires faites en matière de politiques laitières nationales dans le cadre de l’ACEUM, qui promettent d’être tout aussi dommageables, voire plus.

 Le gouvernement a entendu l’appel de l’ATLC

L’ATLC accueille favorablement l’annonce du gouvernement selon laquelle les transformateurs laitiers recevraient la plus grande partie des licences d’importation de produits laitiers du PTPGP, ou ce que l’on appelle les contingents tarifaires (CT). Le gouvernement a entendu l’ATLC et ses partenaires de l’industrie laitière, et a reconnu que ces CT permettraient non seulement à l’industrie de la transformation laitière de récupérer un retour sur investissement, mais cela encouragera également les investissements futurs dans le secteur laitier canadien, tout en aidant le Canada à remplir ses obligations commerciales. L’ATLC demande au gouvernement de respecter sa décision initiale lors de la révision en cours de la répartition des CT.

Vous voulez en apprendre davantage sur le PTPGP et son impact sur l’industrie laitière?

Pour ce qui est du PTPGP, la compensation doit aller à ceux qui sont touchés négativement.

Au moment où le gouvernement prend une décision concernant la compensation au titre du PTPGP, il doit se rappeler que les familles des travailleurs de l’industrie laitière canadienne valent la peine qu’on les défende.